Unity - Intégrer une minicarte

Amélioration du design de l’interface

L'auteur

Site personnel

Liens sociaux

Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

I. Introduction

Cette série explique comment intégrer une minicarte dans votre jeu et ce, sans recourir aux scripts.


Vous pouvez retrouver les autres épisodes de cette série dans le sommaire dédié.

II. Vidéo


Unity - Intégrer une minicarte


III. Résumé

Jusqu’à présent, la minicarte apparaît dans un rectangle. Pour en améliorer l’aspect, nous allons ajouter un masque. Pour cela, ajoutez un composant de type « Image » dont le parent est la mini-carte. La source est une image représentant un cercle blanc. Appliquez la transformation du composant « Raw Image » où l’image de la caméra est affichée au masque.
Pour faire que l’image soit un masque, ajoutez le composant « Mask » à ses composants. De plus, placez la « Raw Image » en tant qu’enfant du masque.

La minicarte ne se met plus à jour lorsque le joueur meurt, car la caméra à la source de la minicarte est enfant du joueur. À l’aide d’un script, vous pouvez faire en sorte de ne plus afficher la minicarte à la mort du joueur.

Finalement, ajoutez une seconde « Image », enfant de la minicarte pour qu'elle affiche une bordure. Il faut que la transformation de cette nouvelle image soit la même que pour le reste des images. Ensuite, ajoutez un composant « Shadow » afin de donner plus d’effet à la bordure.

La console peut vous afficher un avertissement indiquant la présence de deux « Audio Listener » : supprimez celui de la caméra de la minicarte.

IV. Ressources

Vous pouvez télécharger les ressources pour ce projet ici.

V. Commenter

Vous pouvez commenter et donner vos avis dans la discussion associée sur le forum.

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+   

  

Copyright © 2017 Unity Technologies. Aucune reproduction, même partielle, ne peut être faite de ce site et de l'ensemble de son contenu : textes, documents, images, etc. sans l'autorisation expresse de l'auteur. Sinon vous encourez selon la loi jusqu'à trois ans de prison et jusqu'à 300 000 € de dommages et intérêts.